Suppressions de postes : les RASED très inquiets

Publié avec l’aimable autorisation de Pascal BOUCHARD (ToutEduc)

Paru dans Scolaire le dimanche 07 mars 2021.

“Les projets de la carte scolaire 2021 annoncent déjà, comme en 2020 un grand nombre de suppressions de postes d’enseignants spécialisées des RASED.” Or les “réseaux d’aide spécialisées aux élèves en difficulté” ont un rôle à jouer alors que la crise sanitaire aura des effets “sur le long cours” qui vont demander des moyens accrus “pour soutenir les élèves les plus fragiles et les plus affectés par cette situation exceptionnelle, ainsi que leurs familles et les équipes éducatives”. Mais “depuis des années, les effectifs d’enseignant·es spécialisé·es se réduisent, les psychologues demeurent en nombre insuffisant, les Réseaux d’aide sont incomplets ou inexistants, les départs en formation sont bien trop rares pour répondre aux besoins du terrain, les missions sont détournées ou empêchées”.

Les organisations qui forment le “Collectif national RASED”, syndicats de la FSU, SE-UNSA,  CGT Educ’Action, SUD Education, auxquels s’ajoutent la FCPE et les organisations professionnelles AFPEN, AGSAS, FNAME, FNAREN, “tiennent à alerter l’ensemble de la communauté éducative quant aux orientations ministérielles concernant la difficulté scolaire”. En effet, elles ne mettent pas seulement en cause le manque de moyens mais aussi “les fondements idéologiques qui régissent la gouvernance actuelle de l’Éducation nationale” et elles refusent “la standardisation et la normalisation dictées par les évaluations nationales”.

Elles réitèrent leur demande d’ “un plan d’urgence pour l’école dans lequel s’inscrirait le renforcement des RASED” qui pourront “jouer un rôle majeur pour une véritable école inclusive”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut