Interaction Spécial Forum des RASED2013

En place et lieu de la Bourse du travail, tel un souvenir surgit du passé, se dresse devant nous un nouveau Forum de Tribuns.
Dans l’antiquité romaine, il était un lieu où les Hommes se réunissaient pour marchander, traiter d’affaires économiques, politiques, sociales. Au fil du temps, le terme a évolué pour ne plus désigner seulement le lieu où les magistrats rendaient la justice mais plus largement pour donner sens à tout regroupement ayant trait à un échange discursif thématique.
Aujourd’hui, le thème qui nous rassemble, unit, réunit, ou désunit pour ce 4ème Forum des RASED a pour titre :

 » Quel(s) partenariat(s) pour quelle école ? », réflexion sur les liens institutionnels à l’école autour des élèves en difficulté  »

Nous sommes à l’heure de la Refondation de l’école. Les RASED sont réaffirmés dans le discours du ministre V. Peillon. Les dernières fiches métiers le montrent et démontrent que plus que jamais, les réseaux sont identifiés comme des piliers incontournables du bon équilibre de l’Ecole.
Mais seuls, ils ne peuvent supporter, absorber et gérer les vagues successives d’élèves en difficulté.
R. Remond décrit le partenariat ainsi :
“Le partenariat est souvent considéré comme une association d’acteurs, qui par leur synergie peuvent viser des objectifs que seuls ils ne pourraient se donner”.
Les RASED entrent dans cette logique en tant que dispositif tripartite.
La synergie déployée aujourd’hui semble s’orienter vers une ouverture à d’autres partenaires dont le but commun est de favoriser l’intégration de TOUS dans la société.
Par voie de fait, sociologiquement l’école, les enfants, les enseignants ont changé… la société entière a changé entraînant une modification, une évolution du tissage existant. Aujourd’hui les partenaires ont pour nom : parents, secteur associatif, collectivités territoriales, centres de soin…

Pour finir par une métaphore : les partenaires sont comme les doigts de la main (excepté le pouce). Ils possèdent leur vie propre sans se soucier de leur voisin jusqu’au moment où pour atteindre un objectif commun, ils doivent s’unir.
Pour réussir l’intégration de TOUS, le pouce entre alors en scène pour unifier et jouer son rôle de médiateur.
Mais qui se cache derrière le pouce ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up