20 avril 2018

Réunion JRES du 19/02/2018 / CR FNAME

Compte Rendu de la réunion du 19/02/18 pour les JRES

Les JRES, Journées pour le Refus de l’Echec Scolaire, ont lieu une fois par an. Elles sont à l’initiative de tous les partenaires de l’AFEV autour d’une problématique spécifique.

Font partie des réunions préparatoires :

  • L’AFEV (Association de la Fondation Etudiante pour la Ville)
  • L’OZP (Observatoire des Zones Prioritaires)
  • L’UNAF (Union Nationale des Associations Familiales)
  • L’ANLCI (Agence Nationale de Lutte Contre l’Illettrisme)
  • L’Ecole des Parents
  • L’ONISEP
  • Les Cahiers Pédagogiques
  • L’Agence Erasmus+
  • La FNAREN
  • La FNAME (représentée par Marie-Agnès Krieg)

Le 19/02/18, une réunion s’est tenue dans les locaux de l’AFEV avec 2 objectifs : le bilan de la 10° édition des JRES et des réflexions sur le thème fixé pour l’année 2018.

  • Le 20/09/17 ont eu lieu la 10° JRES sur « le climat scolaire ». La journée a été très réussie, notamment avec les interventions de F.Dubet ou P. Meirieu, parrains d’éditions précédentes.
  • La prochaine édition aura pour thème « l’orientation». Elle est une actualité institutionnelle et la question a déjà émergé auprès des jeunes interrogés (différentes enquêtes AFEV). Plusieurs pistes ont été émises, comme :
    1. L’orientation aux différents niveaux de bac-5 à bac +3
    2. La place de la famille, comment discerner face à la masse d’informations ?
    3. La légitimité des enseignants à orienter les élèves, la place des conseillers d’orientation, des psychologues scolaires
    4. L’orientation subie ou par défaut : un véritable enjeu de décrochage scolaire ?
    5. L’attractivité des filières, les réversibilités, les passerelles

Pour conclure, la question de l’orientation est révélatrice d’un projet éducatif, d’un état des lieux de notre société.

La FNAME aura des difficultés à participer à la réflexion/mise en œuvre du sujet choisi cette année, car il semble davantage concerner les élèves à partir du collège. Néanmoins, l’histoire de ce partenariat a montré l’importance d’œuvrer collectivement pour, toujours plus, limiter l’échec scolaire.

Scroll Up